Le Voyage dans le Temps

Visuel tiré du film Prédestination des jumeaux Spierig

Cela faisait un moment que je n’avais pas publié sur mon blog, par manque de temps principalement. Je ne l’ai pas pour autant délaissé, puisque j’ai 5 articles en cours d’écriture. Mais il en est un qui est de circonstance ! Le voyage dans le temps ! Car avec lui tout devient possible, si je le maîtrisais, je pourrais sans mal trouver le temps de concilier ma vie professionnelle, privée, associative, et littéraire. Je pourrais faire tenir une semaine dans une journée, ou bondir directement dans le futur pour gagner du temps (ou en gâcher…). Vous êtes nombreux à m’avoir parlé ou questionné sur le sujet.

Bref, c’est un thème qui a été abordé tellement de fois dans la littérature, le cinéma, le jeux-vidéo, qu’il est difficile de ne pas y penser lorsqu’on parle de science-fiction.

Mais que dit la science à ce sujet ? Quels sont les problèmes qui pourraient le rendre inaccessible à jamais ? C’est ce que nous allons essayer de démêler ici.

Lire la suite

Astrophotographie du ciel profond

J’ai mis à jour la galerie de mes photos astro avec les dernières que j’ai pu faire sur le ciel profond. Vous pouvez y accéder par le menu ou en cliquant ici.

J’alimenterai cette galerie au fur et à mesure de mes shoots, notez que je débute dans la photographie du ciel profond. Ça devrait aller en s’améliorant 😉

Le premier survol de la surface de Mars

Photographie "fait main" de la surface martienne par Mariner 4. (Crédit: NASA)

Photographie « fait main » de la surface martienne par Mariner 4.
(Crédit: NASA)

Pour une fois je ne vous donne pas une photographie époustouflante en haute résolution, mais un griffonnage grossier digne des murs d’une école primaire. Mais ce griffonnage n’est pas anodin, il s’agit de la première photographie de la surface de Mars acquise par Mariner 4, lancée le 28 novembre 1964. Prise à 9800 km d’altitude, cette image fut convertie en données numérique avant d’être transmise vers la Terre à la vitesse de 8 à 30 bits/s (aujourd’hui une connexion ADSL moyenne transmet les données à la vitesse de 8 à 10 millions de bits/s).

Une fois la photo reçue sous forme d’une série de chiffres, elle devait être convertie en image par un ordinateur. A l’époque ce processus était très long, et les impatients ingénieurs de l’équipe Mariner ne purent attendre le rendu final et entreprirent de faire eux-même la conversion en collant les languettes de chiffres côte à côte sur un mur et en coloriant les zones en fonction du code numérique reçu. Le rendu final fut conservé et encadré.

Lire la suite

La lumière: Qui est-elle ?

Couché de soleil sur le pays haut mosellan. Crédits: C.P. Rigel

Couché de soleil sur le pays haut mosellan.
Crédits: C.P. Rigel

Il y a quelques jours, ma petite fille (qui fêtera bientôt ses 3 ans), regardait le crépuscule à travers la baie vitrée. Voyant qu’il allait être l’heure d’aller se coucher, elle m’a demandé:

« Papa pourquoi il fait nuit dehors ? »

Bien-sûr, la réponse qui me vint à l’esprit en premier lieu n’ayant aucune chance d’être comprise, j’ai dû faire un travail de vulgarisation 🙂 . Je lui répondit donc que le Soleil était allé faire dodo lui aussi, et que comme c’était lui qui envoyait de la lumière dehors, alors il faisait nuit. Comme seule réponse elle me montra l’ampoule qui éclairait le salon. Mon explication avait l’air de lui avoir suffi.

Après réflexion je me rendis compte que, non seulement elle avait parfaitement compris ce que je lui avais dit, mais aussi qu’elle semblait très bien savoir ce qu’était la lumière. Pourtant je ne le lui avais jamais expliqué, c’est quelque chose qu’elle a compris seule. En me montrant l’ampoule, elle exprimait le fait qu’elle savait que cet artifice permettait de prendre le relais lorsqu’il faisait nuit en générant de la lumière à la place du Soleil.

Ce qui est véritablement intéressant dans cette petite anecdote c’est que cela prouve à quel point le concept de lumière est naturel et inné pour nous autres mammifères. Un concept aussi complexe que celui de la lumière, qu’il nous serait bien difficile à expliquer simplement, est instinctivement perçu et intégré par un enfant de 2 ans et demi. La lumière fait partie de notre quotidien, nous savons où la trouver, et comment la générer depuis bien longtemps. La plus ancienne lampe à huile découverte à ce jour, date de -20000 avant JC. L’essentiel de notre vision du monde repose sur les rayons lumineux captés par nos yeux et interprétés par notre cerveau. Mais en dépit de notre authentique prédisposition à comprendre ce phénomène et à l’utiliser, savons-nous vraiment ce qu’est la lumière ? Quelle est sa nature ? De quoi est-elle constituée ? Ou ne voyons nous que la partie éclairée de l’iceberg ? Je vous invite à l’approfondir avec moi, après-tout, Einstein ne disait-il pas que:

Si vous n’êtes pas capable d’expliquer un concept à un enfant, c’est que vous ne le maîtrisez pas vous-même

Lire la suite

Les mystérieuses taches de Cérès

Détail du cratère Occator sur Cérès et de sa tache lumineuse principale. Photographie de la sonde spatiale Dawn en février 2016, résolution de 35 mètres par pixel. (Credit: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA/PSI)

Haute résolution en cliquant sur l’image.

Vue détaillée de la tache lumineuse principale de Cérès. Cette photographie a été prise par la sonde spatiale Dawn en février 2016 (composite d’images). Ces mystérieuses taches se trouvent au sein du cratère Occator sur la surface de la planète naine Cérès. Elle se situe au sein de la ceinture principale d’astéroïdes, entre Mars et Jupiter, et en est le plus gros objet.

La nature de ces taches, qui apparaissent très lumineuses depuis la Terre (4 fois plus que la moyenne de la surface de l’astre), intriguent les scientifiques depuis leurs découverte par Hubble en 2003. Lire la suite

Load more