Archives de l’étiquette : mars

Image

Le premier survol de la surface de Mars

Photographie "fait main" de la surface martienne par Mariner 4. (Crédit: NASA)

Photographie « fait main » de la surface martienne par Mariner 4.
(Crédit: NASA)

Pour une fois je ne vous donne pas une photographie époustouflante en haute résolution, mais un griffonnage grossier digne des murs d’une école primaire. Mais ce griffonnage n’est pas anodin, il s’agit de la première photographie de la surface de Mars acquise par Mariner 4, lancée le 28 novembre 1964. Prise à 9800 km d’altitude, cette image fut convertie en données numérique avant d’être transmise vers la Terre à la vitesse de 8 à 30 bits/s (aujourd’hui une connexion ADSL moyenne transmet les données à la vitesse de 8 à 10 millions de bits/s).

Une fois la photo reçue sous forme d’une série de chiffres, elle devait être convertie en image par un ordinateur. A l’époque ce processus était très long, et les impatients ingénieurs de l’équipe Mariner ne purent attendre le rendu final et entreprirent de faire eux-même la conversion en collant les languettes de chiffres côte à côte sur un mur et en coloriant les zones en fonction du code numérique reçu. Le rendu final fut conservé et encadré.

(suite…)

Image

Les mystérieuses taches de Cérès

Détail du cratère Occator sur Cérès et de sa tache lumineuse principale. Photographie de la sonde spatiale Dawn en février 2016, résolution de 35 mètres par pixel. (Credit: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA/PSI)

Haute résolution en cliquant sur l’image.

Vue détaillée de la tache lumineuse principale de Cérès. Cette photographie a été prise par la sonde spatiale Dawn en février 2016 (composite d’images). Ces mystérieuses taches se trouvent au sein du cratère Occator sur la surface de la planète naine Cérès. Elle se situe au sein de la ceinture principale d’astéroïdes, entre Mars et Jupiter, et en est le plus gros objet.

La nature de ces taches, qui apparaissent très lumineuses depuis la Terre (4 fois plus que la moyenne de la surface de l’astre), intriguent les scientifiques depuis leurs découverte par Hubble en 2003. (suite…)

Image

Peintures abstraites sur Mars

(Crédits: NASA/JPL)

(Crédits: NASA/JPL)

Cette photographie de peinture abstraite à la surface de Mars a été réalisée sans trucages. Prise par la caméra HIRISE de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter en aout 2009, elle montre l’ouvrage des diablotins de Mars.

Ce sont ces petits tourbillons de poussières appelés diablotins (ou dust devils en anglais) qui ont façonnés, ou l’on pourrait même dire « tracé », ces dessins sur la surface de la planète rouge.

En soulevant la fine couche de poussière du sol, ils découvrent la couche inférieure, plus sombre et plus dense, et dessinent ces motifs uniques.

Les zones apparaissant plus claires sur cette photo sont couverte de givre et légèrement troublées par de la brume.

Image

La météorite de Meridiani Planum

Photographie de la météorite Heat Shield Rock (ou officiellement Meridiani Planum), prise sur Mars par la sonde Opportunity le 6 Janvier 2005. (Crédits: NASA)

Crédits: NASA

Cette photographie fut prise par la sonde martienne Opportunity le 6 janvier 2005, un an après qu’elle ne se soit posée à la surface de la planète rouge.

Cette météorite ferreuse de 30 cm a été officiellement nommée ainsi à cause du nom du site sur lequel elle fût retrouvée.

Elle a la particularité d’être la toute première météorite trouvée sur une autre planète de notre système solaire.

Composée de plus de 90% de Fer et 7% de Nickel, elle est également appelée « Heat Shield Rock », littéralement « Le caillou du bouclier thermique » en français.

Cette dénomination officieuse vient du fait que le robot Opportunity a fait cette découverte alors qu’il était parti inspecter son bouclier thermique, qu’il avait largué dans cette zone lors de sa descente dans l’atmosphère martienne.

Image

Levé de Soleil sur un autre monde

Levé de Soleil sur les bords du cratère Gusev, au sud de l’ensemble de canyons de Valles Marineris sur la planète Mars.

A cause de la distance, le Soleil ne mesure que 2/3 de la taille qu’il fait depuis la Terre. Si le halo bleuté serait visible à l’œil nu par un observateur humain, la rougeur du paysage serait, quant à elle, bien moins importante.

La photo à été prise il y a 10 ans (le 19 mai 2005) à 6 heures du matin, par le robot sonde Spirit lors de son 489ème jour martien. Il s’agit en réalité d’une mosaïque d’images issue de la caméra panoramique du robot. L’escarpement rocheux visible sous le Soleil est le bord opposé du cratère, distant de 80 kilomètres.