C.P. Rigel

Détails de l'auteur

Nom : C.P. Rigel
Date d'enregistrement : 24 janvier 2015

Biographie

Je suis C.P. Rigel, analyste technique dans le vaste monde de l’informatique. Âgé de 34 ans, marié et papa d’une magnifique petite fille, j’ai la chance d’avoir une vie de famille riche et heureuse dans la région de Thionville en Moselle. Curieux de tout, car pour moi tout est curieux. J’ai ce besoin viscéral d’observer, décortiquer, démonter, comprendre et apprendre. Tout est source de découverte et d’émerveillement. Il était donc logique qu’un jour je me tourne vers les mystères de l’univers. Féru d’astrophysique, de physique, et d’astronomie, je n’en suis pas moins un parfait amateur. J’aime apprendre par moi-même et débattre de mes acquis pour les mettre à l’épreuve. (Le reste de ma biographie ici)

Billets récents

  1. Le premier survol de la surface de Mars — 19 septembre 2016
  2. La lumière: Qui est-elle ? — 8 septembre 2016
  3. Les mystérieuses taches de Cérès — 1 juin 2016
  4. L’Anomalie du Centaure franchit la barre des 1000 exemplaires ! — 5 avril 2016
  5. Le Vortex de Vénus — 11 mars 2016

Posts les plus commentés

  1. L’Anomalie du Centaure, enfin disponible à la vente ! — (5 commentaires)
  2. L’Anomalie du Centaure franchit la barre des 1000 exemplaires ! — (4 commentaires)
  3. ERRATUM: Deux mois après la sortie de mon roman de SF — (4 commentaires)
  4. L’Anomalie du Centaure en EBook ! — (2 commentaires)
  5. Peintures abstraites sur Mars — (2 commentaires)

Articles de cet auteur

Image

Le premier survol de la surface de Mars

Photographie "fait main" de la surface martienne par Mariner 4. (Crédit: NASA)

Photographie « fait main » de la surface martienne par Mariner 4.
(Crédit: NASA)

Pour une fois je ne vous donne pas une photographie époustouflante en haute résolution, mais un griffonnage grossier digne des murs d’une école primaire. Mais ce griffonnage n’est pas anodin, il s’agit de la première photographie de la surface de Mars acquise par Mariner 4, lancée le 28 novembre 1964. Prise à 9800 km d’altitude, cette image fut convertie en données numérique avant d’être transmise vers la Terre à la vitesse de 8 à 30 bits/s (aujourd’hui une connexion ADSL moyenne transmet les données à la vitesse de 8 à 10 millions de bits/s).

Une fois la photo reçue sous forme d’une série de chiffres, elle devait être convertie en image par un ordinateur. A l’époque ce processus était très long, et les impatients ingénieurs de l’équipe Mariner ne purent attendre le rendu final et entreprirent de faire eux-même la conversion en collant les languettes de chiffres côte à côte sur un mur et en coloriant les zones en fonction du code numérique reçu. Le rendu final fut conservé et encadré.

(suite…)

Sep 08 2016

La lumière: Qui est-elle ?

Il y a quelques jours, ma petite fille (qui fêtera bientôt ses 3 ans), regardait le crépuscule à travers la baie vitrée. Voyant qu’il allait être l’heure d’aller se coucher, elle m’a demandé: « Papa pourquoi il fait nuit dehors ? » Bien-sûr, la réponse qui me vint à l’esprit en premier lieu n’ayant aucune chance d’être comprise, j’ai …

Continuer à lire »

Image

Les mystérieuses taches de Cérès

Détail du cratère Occator sur Cérès et de sa tache lumineuse principale. Photographie de la sonde spatiale Dawn en février 2016, résolution de 35 mètres par pixel. (Credit: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA/PSI)

Haute résolution en cliquant sur l’image.

Vue détaillée de la tache lumineuse principale de Cérès. Cette photographie a été prise par la sonde spatiale Dawn en février 2016 (composite d’images). Ces mystérieuses taches se trouvent au sein du cratère Occator sur la surface de la planète naine Cérès. Elle se situe au sein de la ceinture principale d’astéroïdes, entre Mars et Jupiter, et en est le plus gros objet.

La nature de ces taches, qui apparaissent très lumineuses depuis la Terre (4 fois plus que la moyenne de la surface de l’astre), intriguent les scientifiques depuis leurs découverte par Hubble en 2003. (suite…)

Avr 05 2016

L’Anomalie du Centaure franchit la barre des 1000 exemplaires !

Vous l’avez remarqué, il y a eu peu de nouveaux articles sur mon blog depuis quelques semaines. Je prends un peu de temps pour vous donner une explication et également une information importante concernant mon aventure d’auteur auto-édité. Cette semaine, le nombre total de ventes de mon premier roman l’Anomalie du Centaure, à atteint le …

Continuer à lire »

Image

Le Vortex de Vénus

Vortex du pôle sud de Vénus (Crédit: Esa, Virtis, Inaf-IASF, Observatoire de Paris-Lesia, université d’Oxford)

Vortex du pôle sud de Vénus
(Crédit: Esa, Observatoire de Paris-Lesia)

Non ce n’est pas un tableau abstrait en tons sur tons, ou le résultat d’une tempête dans un désert de sable. Ce qui est en mouvement sur cette photographie prise par la sonde Venus Express en avril 2007, c’est l’atmosphère vénusienne.

Un gigantesque vortex en l’occurrence, se développant à plus de 60 kilomètres d’altitude au pôle sud de la planète.

A cette altitude elle est composée en grande majorité de dioxyde de carbone. Il faut savoir que la haute atmosphère de Vénus tourne prés de 60 fois plus vite que la planète elle-même qui met environ 243 jours pour faire un tour complet !

Un vortex similaire avait déjà été détecté au pôle nord en 1979. Ces tourbillons sont le fruit de masses d’air chaudes remontant vers les hautes latitudes avant de s’enrouler aux pôles.

Articles plus anciens «