L’Anomalie du Centaure franchit la barre des 1000 exemplaires !

Vous l’avez remarqué, il y a eu peu de nouveaux articles sur mon blog depuis quelques semaines. Je prends un peu de temps pour vous donner une explication et également une information importante concernant mon aventure d’auteur auto-édité. Cette semaine, le nombre total de ventes de mon premier roman l’Anomalie du Centaure, à atteint le seuil des 1000 exemplaires !

1000-ANC

C’est une étape importante pour moi, une étape que je ne pensais pas franchir avant la fin de la première année de publication. Je ne peux que remercier l’ensemble de mes lecteurs pour avoir donné vie à ce rêve, ainsi que pour tous vos sympathiques messages et vos encouragements. Merci à tous !

Pourquoi mon emploi du temps est-il chargé ? Que suis-je en train de préparer ?

1ère-lulu-v5Le rythme de publication des articles sur le blog a nettement ralenti depuis quelques semaines. Peut-être vous demandez-vous pourquoi ?

Et bien disons que, en plus de mes activités professionnelles et personnelles,  j’ai deux projets littéraires qui m’occupent beaucoup.

D’une part, une nouvelle rejoignant l’univers de mon roman et prenant place sur la base lunaire de la CSC, est en cours d’écriture. Je pense, à terme, la mettre en ligne gratuitement en version électronique. Il y aura certainement aussi une version papier (payante celle là, car il y a des frais).

Et d’autre part, la suite de mon roman. Le plan est d’ores et déjà terminé et figé, et j’ai débuté l’écriture du roman lui-même. Je vous ferai part du titre que j’ai choisi ainsi que de sa future couverture dès que ceci sera définitivement validé, mais sachez que je travaille dessus sérieusement. Cela devrait répondre à beaucoup de questions qui me sont posées par mes lecteurs 🙂 Oui la suite est bel et bien en cours.

En parallèle, je travaille également sur une version corrigée du manuscrit de mon premier roman, afin d’en mettre en ligne une version encore plus propre d’ici peu. J’en profite pour remercier chaleureusement Pierre pour son travail et son temps.

Encore une fois, n’hésitez pas à me faire part de vos remarques ou vos questions, j’essaye de répondre à tout le monde dans des délais raisonnables. A bientôt sur OrionPX ou ailleurs 🙂

Le Vortex de Vénus

Vortex du pôle sud de Vénus (Crédit: Esa, Virtis, Inaf-IASF, Observatoire de Paris-Lesia, université d’Oxford)

Vortex du pôle sud de Vénus
(Crédit: Esa, Observatoire de Paris-Lesia)

Non ce n’est pas un tableau abstrait en tons sur tons, ou le résultat d’une tempête dans un désert de sable. Ce qui est en mouvement sur cette photographie prise par la sonde Venus Express en avril 2007, c’est l’atmosphère vénusienne.

Un gigantesque vortex en l’occurrence, se développant à plus de 60 kilomètres d’altitude au pôle sud de la planète.

A cette altitude elle est composée en grande majorité de dioxyde de carbone. Il faut savoir que la haute atmosphère de Vénus tourne prés de 60 fois plus vite que la planète elle-même qui met environ 243 jours pour faire un tour complet !

Un vortex similaire avait déjà été détecté au pôle nord en 1979. Ces tourbillons sont le fruit de masses d’air chaudes remontant vers les hautes latitudes avant de s’enrouler aux pôles.

L’hydrogène, un carburant de science-fiction ?

Hydrogène sous forme de plasma.

Il est l’élément le plus simple et le plus léger de la nature. Il est parmi les premiers à avoir été engendré par le Big Bang. Il est la principale source d’énergie des étoiles, et il est le plus abondant dans l’univers.

Pourtant, l’hydrogène est loin d’occuper la première place dans notre vie quotidienne si énergivore. Comment expliquer un tel paradoxe ? Bien-sûr, il n’y a pas vraiment de mystère autour de cet état de fait. Les énergies fossiles issues de la révolution industrielle ont aisément fait leur nid dans notre quotidien. Leur abondance, leur coût, et leur facilité de mise en oeuvre y sont pour quelque chose.

Mais aujourd’hui, alors que les conséquences de leur utilisation sont plus que jamais au devant de la scène, pourquoi continuent-elles à occuper la première place du podium ?

J’entends la réponse arriver : Les lobbies ! Certes, l’argent y est pour quelque chose, mais pas seulement. Si l’hydrogène est surtout un carburant de science-fiction à l’heure actuelle, les progrès scientifiques et les enjeux financiers pourraient bien provoquer, enfin, son arrivée dans notre vie quotidienne.

Lire la suite

Mystic Mountain

Détail de la nébuleuse de la Carène (Crédit: Hubble/NASA)

Détail de la nébuleuse de la Carène
(Crédit: Hubble/NASA)

Ce sapin de Noël monumental, constitué de gaz tels que l’hydrogène, est surnommé Mystic Mountain (la montagne mystique en français). Il s’agit d’un détail de la gigantesque nébuleuse de la Carène qui est visible depuis l’hémisphère sud, dans la constellation de la Carène. Elle se trouve entre 6500 et 10000 années lumière de la Terre, et son pilier central mesure 3 A.L. Les jets de gaz visibles sur ses pointes sont dus à des étoiles en cours de formation. Cette nébuleuse est l’une des plus brillante de la voie lactée, et elle est connue pour abriter une étoile variable hypergéante bleue extrêmement lumineuse (5 millions de fois la luminosité du Soleil) nommée Eta Carinae. Observable depuis des latitudes très australes, cette étoile a la particularité d’avoir subi une explosion titanesque dont la lumière nous est parvenue il y a 150 ans.

Six mois après la sortie de mon roman – Les commentaires

L'astronaute Dale Gardner, tenant une affiche "For Sale (à vendre) sur la photo originale, après avoir récupéré deux satellites qui avaient été placés sur de mauvaises orbites. (Crédit: NASA)

L’astronaute Dale Gardner, tenant une affiche « For Sale (à vendre) sur la photo originale, après avoir récupéré deux satellites qui avaient été placés sur de mauvaises orbites.
(Crédit: NASA)

Nous sommes déjà à la mi-novembre, et c’est l’heure du bilan de mes 6 mois d’aventure d’écrivain public indépendant.

Plutôt que de simplement vous servir les chiffres de mes statistiques, j’ai pris l’habitude lors des précédents articles de vous faire part de mon ressenti et de mon analyse.

Cette fois je mettrai l’accent sur les commentaires et les retours que j’ai pu obtenir pendant cette période. La large diffusion du livre m’a permis d’apprendre beaucoup de choses que je vais essayer de vous faire partager.

Mais avant toutes choses, je sais que vous en trépignez d’impatience, je suis heureux de vous annoncer que la barre des 700 exemplaires a été franchie, puisqu’au moment où je rédige cet article le nombre s’élève à 749 !

Lire la suite

Load more