Archives de l’étiquette : photo

Image

Le premier survol de la surface de Mars

Photographie "fait main" de la surface martienne par Mariner 4. (Crédit: NASA)

Photographie « fait main » de la surface martienne par Mariner 4.
(Crédit: NASA)

Pour une fois je ne vous donne pas une photographie époustouflante en haute résolution, mais un griffonnage grossier digne des murs d’une école primaire. Mais ce griffonnage n’est pas anodin, il s’agit de la première photographie de la surface de Mars acquise par Mariner 4, lancée le 28 novembre 1964. Prise à 9800 km d’altitude, cette image fut convertie en données numérique avant d’être transmise vers la Terre à la vitesse de 8 à 30 bits/s (aujourd’hui une connexion ADSL moyenne transmet les données à la vitesse de 8 à 10 millions de bits/s).

Une fois la photo reçue sous forme d’une série de chiffres, elle devait être convertie en image par un ordinateur. A l’époque ce processus était très long, et les impatients ingénieurs de l’équipe Mariner ne purent attendre le rendu final et entreprirent de faire eux-même la conversion en collant les languettes de chiffres côte à côte sur un mur et en coloriant les zones en fonction du code numérique reçu. Le rendu final fut conservé et encadré.

(suite…)

Image

Les mystérieuses taches de Cérès

Détail du cratère Occator sur Cérès et de sa tache lumineuse principale. Photographie de la sonde spatiale Dawn en février 2016, résolution de 35 mètres par pixel. (Credit: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA/PSI)

Haute résolution en cliquant sur l’image.

Vue détaillée de la tache lumineuse principale de Cérès. Cette photographie a été prise par la sonde spatiale Dawn en février 2016 (composite d’images). Ces mystérieuses taches se trouvent au sein du cratère Occator sur la surface de la planète naine Cérès. Elle se situe au sein de la ceinture principale d’astéroïdes, entre Mars et Jupiter, et en est le plus gros objet.

La nature de ces taches, qui apparaissent très lumineuses depuis la Terre (4 fois plus que la moyenne de la surface de l’astre), intriguent les scientifiques depuis leurs découverte par Hubble en 2003. (suite…)

Image

Le Vortex de Vénus

Vortex du pôle sud de Vénus (Crédit: Esa, Virtis, Inaf-IASF, Observatoire de Paris-Lesia, université d’Oxford)

Vortex du pôle sud de Vénus
(Crédit: Esa, Observatoire de Paris-Lesia)

Non ce n’est pas un tableau abstrait en tons sur tons, ou le résultat d’une tempête dans un désert de sable. Ce qui est en mouvement sur cette photographie prise par la sonde Venus Express en avril 2007, c’est l’atmosphère vénusienne.

Un gigantesque vortex en l’occurrence, se développant à plus de 60 kilomètres d’altitude au pôle sud de la planète.

A cette altitude elle est composée en grande majorité de dioxyde de carbone. Il faut savoir que la haute atmosphère de Vénus tourne prés de 60 fois plus vite que la planète elle-même qui met environ 243 jours pour faire un tour complet !

Un vortex similaire avait déjà été détecté au pôle nord en 1979. Ces tourbillons sont le fruit de masses d’air chaudes remontant vers les hautes latitudes avant de s’enrouler aux pôles.

Image

L’hexagone de Saturne

L’hexagone de Saturne est une structure nuageuse de forme hexagonale, se situant au niveau du pôle nord de la géante gazeuse, au sein de laquelle tourbillonne un gigantesque ouragan. L’œil seul de cet ouragan mesure 2 000 km de diamètre, les vents circulant à sa périphérie atteignent des vitesses supérieures à 500 km/h et la Terre tout entière pourrait disparaître dans cette tempête.

L’explication du phénomène n’est pas encore totalement aboutie, mais il a pu être reproduit en laboratoire en mettant en mouvement des liquides.

Cette photographie en fausses couleurs a été prise par la sonde Cassini le 27 novembre 2012 alors qu’elle se trouvait à 419 000 km de Saturne.

Sur l’image, la couleur verte représente les nuages de haute altitude, tandis que le rouge représente les nuages de plus faible altitude.

Image

Les Piliers de la Création

Cliché en haute définition des Piliers de la Création, un détail de la nébuleuse de l'Aigle dans l'amas M16. Cette photographie d'une incroyable précision a été prise par le télescope spatial Hubble le 5 Janvier 2015. Crédits: NASA

Crédits: NASA

Cette incroyable photographie a été prise par le télescope spatial Hubble en 2014 et publiée par la NASA le 5 Janvier 2015.

Il s’agit d’un cliché en haute définition des Piliers de la Création, un détail de la nébuleuse de l’Aigle dans l’amas M16. Cette image unique à été sélectionnée comme l’une des dix plus belles images prises par Hubble.

Ce sont trois gigantesques colonnes de gaz et de poussières interstellaires actuellement en expansion. La précision de cette photo à permis de mettre en évidence cette expansion en la comparant à une autre photographie de Hubble prise en 1995. Certains jets de matière, probablement issus d’étoiles en formation, ont été mesurés à une vitesse de plus de 720’000 km/h !

(suite…)

Articles plus anciens «