L’astéroïde 2004 BL86 nous rendra visite ce soir

Dans la soirée du 26 janvier 2015, l’astéroïde 2004 BL86 passera au plus près de notre planète.

D’après le JPL, cet astéroïde possédant une taille estimée à 500 mètres de diamètre environ, passera à plus d’un million de kilomètres de la Terre. Ce qui correspond à un peu plus de trois fois la distance Terre – Lune.

Crédit: NASA - JPL

Crédit: NASA – JPL

Le transit de ce dernier pourra être observé à l’aide d’un télescope amateur, et même armé d’une simple paire de jumelles d’après les informations de Caltech.

Sa luminosité pouvant atteindre une magnitude de 9. Voici le trajet que l’astéroïde dessinera sur la voute céleste.

Crédit: NASA - JPL

Crédit: NASA – JPL

Tout risque de collision est écarté, et il ne fera que passer. Il n’est même pas recensé sur la grille de surveillance des Near Earth Objects du JPL et classé zéro sur l’échelle de Turin.

Alors vous allez vous demander pourquoi est-ce que je parle de cet événement ? Tout simplement parce qu’il est une preuve supplémentaire de l’importance de la surveillance des astéroïdes géocroiseurs. De si petits objets pourraient n’être détectés que quelques mois, voire quelques jours avant leurs passage, et représentent donc un risque énorme pour notre mode de vie. Il est donc une occasion de faire connaitre ce programme européen de surveillance des objets géocroiseurs, nommé NEO Shield.

Et bien sur, si j’aborde ce thème, c’est tout simplement parce qu’il prend une importance capitale dans l’histoire de mon roman et qu’il reste assez méconnu du grand public. Si vous souhaitez lire mon histoire, vous serez familiarisé avec ce programme et son fonctionnement.

NEO Shield ne sert pas qu’à recenser ces objets, mais il prend part à la conception de solutions d’interception ou de déviation des géocroiseurs.

N’hésitez pas à vous rendre sur le site de cet intéressant programme de surveillance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.